Ils correspondent au montant total engagé par l'assuré pour ses dépenses de santé. Une partie de cette somme est remboursée par la Sécurité sociale, l'autre, par l'organisme complémentaire selon le niveau de garanties choisi. La somme de ces deux remboursements ne peut excéder les frais réels engagés.